Jean-Paul RIOPELLE, L'hommage à Rosa Luxemburg, 1992 (détail)[ * ]


Notes on Contributors / Notes biobibliographiques


Frédéric Abraham, doctorant en philosophie (philosophie de l'environnement, esthétique et études sur Goethe), Université du Québec à Trois-Rivières. Diplômé en sciences biologiques et titulaire d'une maîtrise en bioéthique, il a présenté plusieurs communications, entre autres au Congrès des Sciences humaines et sociales du Canada ( Université York) et à l’Association Canadienne-Française pour l’Avancement des Sciences (Université du Québec à Trois-Rivières, Université Mc Gill, Université du Québec à Rimouski) ainsi qu’à l’Université du Québec à Montréal, à l’Université de Montréal et à l’Université New School (New York).

Stéphane Bastien enseigne présentement la philosophie au Cégep de l’Outaouais ; il est professeur à temps partiel à l’Université d’Ottawa où il a complété ses études doctorales, en 2005. En continuité avec sa thèse intitulée : De l’expérience esthétique à la visée éthique : variations sur l’identité, l’art et la vie bonne. Ricœur, Dewey, Emerson, ses recherches académiques portent principalement sur les lieux de convergence entre l’esthétique, l’éthique et l’anthropologie philosophique d’un point de vue pragmatique et herméneutique.

Arnaud Bernadet Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay / Saint-Cloud, agrégé de lettres modernes, Arnaud Bernadet est maître de conférences à l’Université de Besançon (EA 3187). Il est membre du jury du Capes externe de lettres modernes. Il fait également partie du groupe de recherche Polart – poétique et politique de l’art. Ses travaux portent sur la théorie du langage, l’art, et la littérature d’expression française des XIXe et XXe siècles. Il est l’auteur d’un commentaire de Paul Verlaine, Fêtes galantes, Romances sans paroles, précédé de Poèmes saturniens, Paris, Gallimard, coll. Foliothèque, 2007, et d’un essai, L’Exil et l’utopie – politiques de Verlaine, Presses de l’Université de Saint-Etienne, coll. Le XIXe siècle en représentation(s), 2007. Parmi ses dernières publications : « L’Art, c’est bizarre : "caprices" et "eaux-fortes" chez Verlaine », in G. Peureux (dir.), Le Caprice, La Licorne, n° 69, Presses Universitaires de Rennes, 2004, p. 243-257 ; « Pour une poétique de la manière », Critique, n° 706, Paris, Les Editions de Minuit, 2005, p. 255-270 ; « Marivaux, le théâtre et la manière : réflexions improvisées autour du marivaudage », Coulisses, n°34, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2006, p. 77-94 ; « L’Orient de la langue » in Jean-Claude Berchet (dir.), Le Voyage en Orient de Chateaubriand, Paris, Editions Manucius, 2006, p. 279-293.

Jeanette Bicknell teaches philosophy at Carleton University. She has published articles on aesthetics and on the history of philosophy. Her personal website is at: www.jeanettebicknell.org.

Marie-Michèle Blondin, étudiante à la maîtrise à l’Université du Québec à Trois-Rivières, termine actuellement un mémoire à propos de l’expérience vécue par le danseur selon une relecture des textes de Paul Valéry. Elle est récipiendaire des bourses de maîtrise et de doctorat du CRSH et a participé au récent colloque interdisciplinaire en esthétique de l’ACFAS 2007.

Historienne d’art, Jocelyne Connolly poursuit, à l’Université du Québec à Montréal, une recherche doctorale portant sur l’installation et l’exposition au Québec. Son approche méthodologique est sociohistorique. Elle a mené des recherches approfondies ayant une portée muséologique dans le cadre d’un mémoire de maîtrise, à l’Université du Québec à Montréal, intitulé Le Musée d’art contemporain de Montréal, Décideurs et morphologie socio-esthétique de la collection (1964-1991). Critique et réalisatrice d’expositions d’art contemporain, elle publie régulièrement des articles dans diverses revues spécialisées en art contemporain, des textes de catalogues d’exposition et des collaborations à des ouvrages en art contemporain, notamment celui signé René Derouin, Ressac, De Migrations au Largage, L’Hexagone, en 1996. Elle a agi, en tant que rédactrice en chef ajointe et membre du comité de rédaction, à la revue Etc Montréal, de 1994 à 2001. Elle a réalisé, entre autres, en cocommissariat avec Carl Johnson, une exposition portant sur l’œuvre de l’artiste Pierre Granche, Architecturer le site, Œuvres, fragments et témoins, 1973-1997, tenue en 2002 au Musée régional de Rimouski et au Centre d’exposition de l’Université de Montréal, et en 2004 au Centre national d’exposition, à Jonquière.

Adi Efal completed her Ph.D. thesis, “Spatial and Communal Cohesiveness in the Domestic Interiors of Édouard Vuillard,” in 2005. She is currently writing and lecturing on the notions of method, habitude and the figure throughout the history of French philosophy, from Descartes to the 20th century. In addition, she is involved in various projects on the historiography and historiosophy of the history of art. Currently based at the Beit-Berl Academic College, she also lectures at various academic institutions in Israel.

Victor Kocay is professor of French at St. Francis Xavier University. He has published several articles on aesthetics and on French writers as well as monographs on the philosophy of Roman Ingarden, the writings of Benjamin Constant, and most recently on the poetry of Saint-John Perse.

Michael Woods is currently head of the Philosophy Department at the European School in Luxembourg. He has published articles in Dialectica, Philosophy and Phenomenological Research, British Journal of Phenomenology, inter alia, on the philosophy of time, aesthetics, Kant, and philosophical logic. He is the author of two collections of poetry, Where Deathless Horses Weep (Minerva Press 1996) and The Needle in the I (forthcoming). He is presently completing a three-part documentary on Heidegger, Wittgenstein, Sartre and de Beauvoir. The documentary is entitled “The Theatre of Thought: Some Contemporary Philosophers.”


Previous Article /
Article précédent

Top / Début
Table of Contents / Table des matières
Next Article /
Article suivant